Prales Jizera

Image de téléchargement gratuit pour une utilisation gratuite.

Est-ce que je t'ai aidé? Donne moi pour le café.

Télécharger l'image
Tu es là:
<Retour

La réserve naturelle de la forêt de Jizera est une zone protégée située dans la zone cadastrale de Hejnice, dans la région de Liberec, qui est la plus ancienne réserve naturelle des montagnes de Jizera. Il occupe la partie supérieure de la deuxième plus haute montagne du côté tchèque des montagnes de Jizera - Jizera - à l'extrémité est de la crête de Hejnice. Le sujet de la protection est constitué principalement d’épinettes, de débris rocheux et de blocs de roche de haute altitude, constitués essentiellement de restes de montagne. La couverture forestière a été considérablement endommagée par la pollution atmosphérique et les scolytes dans 2. moitié 20. siècle, après quoi un effort a été entrepris pour reboiser la zone de pointe.

La zone protégée est située sur la zone de 92,44 ha dans la zone cadastrale de la ville de Hejnice. La réservation est située à l'altitude entre 1000 et 1122 M. Au-dessus du sommet de Jizera (1122 m nm), qui est le deuxième plus haut sommet des montagnes de Jizera. Il y a un certain nombre de formations rocheuses en saillie dans le haut. Sur le côté sud de la zone protégée est un grand bosquet.

Le territoire lui-même a une forme allongée dans la direction est-ouest et sa limite copie approximativement un contour d'une hauteur comprise entre 1000 et 1060 M. La zone de protection du compteur 50 s'étend autour du territoire.

La zone fait également partie de la zone de paysage protégé monts des Géants, la zone de protection de la source d'eau II. catégorie, zone d'oiseau monts des Géants, déclarée à 2004, et les sites significatifs européens, la réserve naturelle de Klečové meadow.

Historiquement, le sommet de Jizera était couvert de forêts de conifères. Il est supposé qu'en raison de l'inaccessibilité du pic, les forêts locales ont été marquées avec seulement minime extraction du bois.

La réserve naturelle a été proclamée 21. Juin revenu 1960 22.332 / 60-V / 2 Ministère de l'éducation et de la culture de la Tchécoslovaquie, était la suite de quoi 19. Octobre 1965 par la même entité a été révoqué. Au moment de l'annonce, c'était typique pour le sommet qu'il y avait un torse d'arbres morts de formes inhabituelles. Dans 1966, la pente de la tempête Jizera a frappé l'ancienne usine à propos de 30 et de la zone de la zone protégée. Plus de deux tiers des arbres brisés ont été sur le site fouillé, puis il reste clearcut une zone 20 ha. [9] En 1976 eu lieu par la suite pour créer un plan de reboisement artificiel créé clairières, la plupart du temps en utilisant l'argent de l'épinette, le chêne, le bouleau et la grue. Le boisement n'a pas eu lieu avant 1980. Une autre déclaration a été faite par le ministère de la Culture de la République tchèque à 21. Décembre 1987 et avec la date d'entrée en vigueur de 29. Décembre 1987. Jusqu'à présent, la dernière déclaration a été faite dans le cadre du changement de législation sur 11. 1992 juin (s 13 de date. 1992 Août), qui est entré en vigueur le décret d'application 395 / 1992 Coll. Du Ministère de l'Environnement de la République Tchèque. La réserve naturelle est devenue la plus ancienne zone protégée des monts Jizera.

La forêt locale a été fortement dévastée dans 2. la moitié de 20. siècle, lorsque les impacts négatifs cumulés de la pollution excessive due à une vaste émissions industrielles (principalement du dioxyde de carbone) à partir des plantes polonaises et allemandes. Les pluies acides et l'acidification subséquente du sol causée par l'affaiblissement progressif et la mort subséquente d'arbres individuels, leurs pauses plus fréquentes, qui ont rejoint la calamité de scolytes culminant entre 1983 à 1986. La situation a progressé dans 80. années 20. siècle La forêt fortement dévastée a ensuite été enlevée, sauf dans la zone de la réserve naturelle, où le torse de l'arbre mort a été laissé pour se désintégrer progressivement. Les a été en partie (en général sur la zone 45 ha) entre 1994 à 1995 plants replantation principalement à partir de sources locales, mais il y avait aussi plantation massive épinette non indigènes (pungens abies) et pin nain et l'épinette d'autres régions de la République tchèque.

Dans 1980 et 1990 a eu lieu sur le site enquête d'inventaire botaniquement orienté dans les années 1991 et 1994 ont mené des recherches sur les carabes, puis entre 1993 1999 à la recherche des araignées. Dans 2001, une enquête d'inventaire s'est concentrée sur les insectes équins.

La réserve naturelle a toujours été principalement un peuplement d'épinette avec un mélange de grue. Ce type de forêt est situé presque à la limite de sa présence naturelle, ce qui se reflète dans l'apparition des épinettes cultivées. Celles-ci étaient principalement de petite taille, avec des branches robustes capables de résister à des conditions climatiques inappropriées. Exceptionnel monts des Géants agit comme un obstacle important aux nuages ​​qui se condensent ici, ce qui se traduit par des précipitations abondantes atteignant le total annuel entre 1500 et 1700 mm. La température moyenne annuelle est d'environ 2,5 à 3 ° C, en janvier, la température est généralement comprise entre -5,5 et 6 ° C, en juin, d'autre part, entre 11,5 ° C.

Du point de vue géomorphologique, le territoire tombe dans GéantSystèmes Sko-Jesenic, zones Géantsous-systèmes, les monts Jizera et le Smědavská hornatina.

Le sous-sol du site forme un granite porphyrique distinct d'âge varisque, qui s'étend à plusieurs endroits sur la surface sous la forme de grosses roches. Selon une enquête, il y a un total de formations rocheuses séparées 13. Le granite porphyrique est parfois perturbé par une variante à grains fins, à partir de laquelle les champs en jachère qui occupent environ 3% de la superficie de la zone. Les blocs rocheux montrent des signes d'altération par le gel, ce qui entraîne à la fois des rochers, des gelées et des pentes.

La couverture du sol est composée de sols pauvres, qui sont causés par un sous-sol rocheux pauvre en minéraux. Il s'agit principalement d'un podzol, une zone en terrasses couvrant la majeure partie de la zone, dont certains sont également rebroyés et tourbeux.

Prales Jizera est situé sur la ligne de partage des eaux principale de l'Europe, où l'eau de la partie nord de la région coule vers le bassin de Smědé, puis vers la mer Baltique. En revanche, la partie sud est drainée par la rivière Desna, qui tombe dans la mer du Nord. Cependant, dans la réserve naturelle elle-même, il n'y a pas de cours d'eau stable, les sources sont situées en dehors de la zone protégée.

Le couvert forestier des épinettes acidophiles des montagnes est d'environ 50% de l'aire protégée selon le plan de soins. Ils sont principalement des arbres d'âge moyen et moyen, où est produit Calamagrostio villosae-Piceetum cane. Les champs en jachère sont couverts de bleuets, de mousses, de lichens et de buissons incohérents. Un autre 3% couvre la forêt de tourbe dispersée principalement dans la partie orientale de la zone couverte de genoux non indigènes.

Un certain nombre d'espèces ont été décrites sur le territoire, dont le complexe est disponible dans le plan de soins. Ceux-ci comprennent les types suivants: le pin de montagne (Pinus Mugo), Veratrum album Lobelova (album Veratrum), Cicerbita Alpina (Cicerbita alpina), Willow gentiane (Gentiana asclepiadea), camarine (Empetrum nigrum), le sapin massues (huperzia selago) ou le poivre des montagnes (Athyrium distentifolium).

Parmi les reptiles, il y a, par exemple, un lézard fortement menacé (Zootoca vivipara) ou une vipère en danger critique (Vipera berus).

Zone a été observée sur la courbe générale de nidification (Loxia de curvirostra) Pipit (Anthus pratensis), Raven (Corvus corax), (casse-noix caryocatactes Nucifraga). Dans les forêts environnantes, il y a aussi une ruée ("Aegolius funereus") qui vole sur le site.

À l'heure actuelle, de jeunes peuplements d'épinettes poussent et la forêt rétablit la croissance naturelle de jeunes plants d'épinette. Néanmoins, ce processus ne restaurera pas la forêt, mais la nature proche de la forêt, ou les forêts menant à la forêt. Le but des interventions forestières est de réduire la proportion d'espèces auparavant inadaptées (déjà mentionnée épinette et épinette de Kleč) pour la forêt de montagne et la restauration de la composition ligneuse d'origine.

Le plan de soins recommande que l'agenouillement non indigène soit retiré du site à environ 20 années, principalement à des rochers et des débris.

Le Jizera Prales est accessible uniquement aux piétons et aucune route accidentée ne mène au sommet. Le sommet le plus élevé offre une vue sur une grande croix de bois accessible à l'échelle. La zone de la réserve naturelle est accessible le long de l'embranchement marqué en jaune de la route principale marquée en rouge qui mène à travers la selle le long de la White Smědé.

partage

Les commentaires sont fermés.